Accueil > Actualité > Animal, on est mal...

Animal, on est mal...

26 février 2020

Il n’y a pas deux villes où LFI ait la même stratégie pour l’élection muncipales. Les "Insoumis" (?) s’allient avec ce qui se présente sur place et souvent ce qui reste disponible. Le temps est loin où Mélenchon répudiait, grand seigneur, la tambouille. Dans plusieurs villes (dont Paris, Orléans, etc.) LFI est alliée aux partis animalistes anti-spécistes. Qu’un groupe jadis presque sérieux tombe dans ce genre de folie ne laisse pas d’inquiéter. De lutte des classes à "nos amis les bêtes". Peut-être Mélenchon voudrait-il remplacer Claude Darget ? En tout cas, c’est une drôle de façon pour LFI de dire qu’ils se foutent comme de leur première chemise des paysans et des dizaines de milliers d’éleveurs notamment jetés dans la misère. Une drôle de façon aussi de signifier que la base sociale de LFI réside dans la petite-bourgeoisie urbaine déclassée et décérébrée, faute de pouvoir vraiment compter sur les partisans d’Allah qu’adore tant Mme Obono, la PIR de LFI.