Accueil > International > Faux anti-racisme et héros nationaux

Faux anti-racisme et héros nationaux

par Denis COLLIN, le 8 août 2018

Enregistrer au format PDF

L’ath­lète ita­lienne Daisy Osakue a été bles­sée diman­che 29 juillet par un œuf reçu dans l’œil. Cette agres­sion a immé­dia­te­ment été inter­pré­tée comme la mani­fes­ta­tion de la vague de racisme qui sub­mer­geait l’Italie. Malgré les mises en garde du pro­cu­reur chargé de l’affaire, toute la presse fran­çaise a embrayé, trop contente d’ali­men­ter ses pré­ju­gés. Depuis on a appris que les agres­seurs n’étaient pas des racis­tes mais des jeunes cons qui ne trou­vaient rien de plus drôle que lancer des œufs à la tête des gens, quelle que soit la cou­leur de leur peau. Certains jour­naux fran­çais ont cor­rigé leur erreur, mais on attend tou­jours les excu­ses de France-Inter et autres anti-racis­tes de paco­tille.

Qui fait ses choux gras de cette affaire ? Évidemment la Lega et Salvini. Bravo les "anti-racis­tes" bre­ve­tés, conti­nuez comme ça, Salvini vous enverra tous ses remer­cie­ments. Quand Diego Fusaro dénonce ceux qui com­bat­tent le racisme quand il n’y a pas de racisme pour ne pas avoir à com­bat­tre le capi­ta­lisme, bien réel lui et qui met en pièces les droits des tra­vailleurs, on ne peut que lui donner raison.

Il est vrai que la gauche anti-raciste dans le même temps fai­sait pres­que des funé­railles natio­na­les avec béa­ti­fi­ca­tion à la clé à feu le PDG de FCA (ex-Fiat), Marcchionne (natu­ra­lisé cana­dien) grand maître en délo­ca­li­sa­tions et autres trans­ferts de sièges sociaux (FCA est domi­ci­liée à Amsterdam, para­dis fiscal moins connu que le Luxembourg mais tout aussi avan­ta­geux.