Accueil > Actualité > Vivre à genoux ?

Vivre à genoux ?

par Denis COLLIN, le 10 juin 2020

Enregistrer au format PDF

L’épidémie de repen­tance spec­ta­cu­laire conti­nue de frap­per. Jadot, Mélenchon et Faure vien­nent s’age­nouiller lors d’une céré­mo­nie pour George Floyd. De quoi s’agit-il ? Quel est le sym­bole ? Quand Willy Brandt se met à genoux, c’est pour deman­der pardon aux Juifs pour l’exter­mi­na­tion des Juifs d’Europe. C’était déjà dis­cu­ta­ble. Brandt avait été un résis­tant au nazisme et ceux qui avaient vrai­ment orga­nisé la « solu­tion finale » ont, pour beau­coup, conti­nué de mener une vie pai­si­ble et même une belle car­rière en RFA. Mais là, de quoi Mélenchon et ses amis deman­dent-ils pardon et à qui ? De la vio­lence de la police états-unienne ? À quel titre deman­dent-ils pardon pour la vio­lence des autres ? Et à qui deman­dent-ils pardon ? Mélenchon demande-t-il pardon aux Serbes bom­bar­dés par le gou­ver­ne­ment qu’il sou­te­nait en 1999 ? Ou pour être resté un mit­ter­ran­diste acharné même après la pre­mière guerre du Golfe orga­ni­sée par Mitterrand ? Évidemment, non ! Mélenchon et ses amis Faure et Jadot s’assi­mi­lent eux-mêmes aux « Blancs » et au nom de tous les « Blancs » ils deman­dent pardon aux « Noirs ».

Ils sont donc tous entrés, de bon cœur dans la logi­que racia­liste et indi­gé­niste, c’est-à-dire dans l’entre­prise de refou­le­ment de la lutte des clas­ses au profit de la lutte des races. Les « Blancs » sont cou­pa­bles et tous les autres sont des pau­vres « domi­nés ». Cette opé­ra­tion repen­tance est fran­che­ment dégoû­tante et, de plus, véri­ta­ble­ment raciste puis­que toutes les ques­tions socia­les sont rame­nées à des ques­tions de race. Tous ces gens sont des agents électoraux de Madame Le Pen qui n’a rien à faire. Il lui suffit de lais­ser agir les Castaner, Belloubet and Co, secondés effi­ca­ce­ment par la gauche com­mu­nau­ta­riste et pleur­ni­charde. Quelle pitié ! En vérité, le sym­bole est autre : ils veu­lent que nous vivions à genoux.

Le 10 juin 2020. Denis Collin

Messages

  • Je ne comprends pas trop où voulez vous en venir..
    C’est vous, qui pleurnichez là ! Comme il est dit si bien dans cette vidéo, dois t on accuser ceux qui luttent contre le cancer de s’en foutre de la mucoviscidose ?

    https://www.youtube.com/watch?v=S4r...

    C’est diviser pour mieux régner !

    Ce qui est dénoncé c’est la "carte grise" (objet d’une autre vidéo de cet excellent média ! ) qui offre une bonne lattitude aux fdo en contrepartie de leur silence sur le fait que le gouvernement ne fonctionne qu’avec la répression. Un système qui fonctionne sur le fait qu’il y à des franges de la population (militants, "minorité") ou l’on instaure une accéptabilité des mauvais traitement sur la base de "non mais en même temps ils l’ont cherché"

    Que les gens qui ne sont pas directement impactées par ces discriminations arrêtent de minorer ce que subissent d’autres !

    Quand ils tapé sur les gilets jaune, je n’ai rien fais : je n’étais pas gilet jaune. Quand ils tapé sur les avocats, je n’ai rien fais : je n’étais pas avocat. Quand ils tapé sur les soignants, je n’ai rien fais : je n’étais pas soignant. Quand ils tapé sur les Noirs, je n’ai rien fais : je n’étais pas Noir. Quand ils s’en sont pris à moi, je n’ai rien pu faire : il n’y avait plus personne pour me défendre.

  • Bonjour
    "Vivre à genoux" et baillonnés.

    L’image est forte : Place de... "La République", un symbole effarant de cette "gauche" : à genoux et baillonnée (et les femmes les meilleures "figurantes", pour le "Camp du Bien", seraient voilées (?), - je n’oublie pas le 10 novembre dernier !), ...

    Avec tous ces Tartuffe, complices du pouvoir macronien totalitaire qui n’en demandait pas tant, avec cette petite et moyenne bourgeoisie des "repentants" de l’hégémonique et despotique "Bien-Pensance" ("pensée unique"), nous passons désormais au degré supérieur, et assistons, avec stupéfaction, à la censure partielle d’un film multi-oscarisé il y a 80 ans.
    Bientôt, allez savoir, Victor Hugo, Jack London et tant d’autres ?

    Le "degré Farenheit" serait-il pour demain..?

    En effet, vous avez raison : la famille de Montretout n’a absolument rien à faire, il leur suffit d’assister, narquois et bras croisés, au délitement de cette société de l’Absurde intégral, de récupérer en quelques phrases toute la misère sociale oubliée par ces tristes sires, qui, elle n’a pas de "couleur" et de... laisser infuser...

    Merci pour vos articles.

  • Bonjour,
    pendant que Mélenchon, en défense de feu Adama Traoré et de sa fratrie, demande le "désarmement" de la police, l’épisode Dijon vient à point nommé pour souligner la fiabilité de sa "vista" de présidentiable et apportera certainement un peu plus d’eau au moulin de la Blonde toxique de Montretout.
    L’aveuglement de cette "Gôche européiste" et repentante (LFI-PCF-PS-EELV) nous prépare malheureusement des lendemains qui déchantent.

  • Faut p’t-être pas exagérer non plus, camarade Denis Collin, même si l’on ne sera jamais assez vigilant contre les dérives communautaristes de la ’’gauche’’ - enfin de celle qui émerge encore un peu, un tout p’tit peu, dans les sondages et les élections. Lors de ces rassemblements, à peu près tout le monde s’agenouille et pas une catégorie particulière, raci... - euh... ethnique - ou autre. Y compris aux States. Ce geste qui reproduit celui par lequel ce flic assassina George Floyd n’est-il pas un hommage rendu à la victime ? Dommage que vous n’évoquiez pas cette hypothèse que je n’ai vu écrite nulle part mais qui me semble tomber sous le sens.
    Fred R

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.