Accueil > Editoriaux > Déconfinement économique et confinement démocratique

Déconfinement économique et confinement démocratique

par Jacques COTTA, le 14 août 2020

Enregistrer au format PDF

Toutes les infor­ma­tions les plus contra­dic­toi­res sont dif­fu­sées avec le même accent de vérité par les jour­naux, radios, télés… A la ren­trée, la catas­tro­phe sociale sera au rendez vous. Au lieu de parler de cela et de déga­ger les res­pon­sa­bi­li­tés pour per­met­tre la réflexion sur les remè­des, les médias pré­fè­rent col­por­ter toutes les contra­dic­tions.

Nul ne sait en réa­lité à quel saint se vouer…

  • La pandémie s’accélère dans le monde, il n’y a et n’y aura pas de solution miracle, assène l’OMS… Aucun espoir immédiat d’amélioration ne semble possible insiste son secrétaire général. La seconde vague est à nos portes, matraquent des membres de la commission scientifique qui conseillent Macron…
  • Mais non, il n’y aura pas de seconde vague répondent nombre de médecins qui sont en première ligne… Nous serions confrontés à une simple grippe, ni plus ni moins…

On n’en sait stric­te­ment rien ren­ché­ris­sent des spé­cia­lis­tes.

Les chif­fres mis en avant par les uns, admis­sion à l’hôpi­tal, situa­tion dans les urgen­ces, nou­veaux cas décla­rés, sem­blent dire le contraire de la signi­fi­ca­tion qu’on leur prête.

Déjà il est ques­tion de limi­ta­tion accrue des liber­tés, au nom de la sécu­rité sani­taire évidemment. Il y a fort à parier que les ras­sem­ble­ments ou mani­fes­ta­tions soient limi­tés ou sim­ple­ment inter­dits...

En réa­lité, tout semble pous­ser à un dé confi­ne­ment économique, et conjoin­te­ment à un ren­for­ce­ment du confi­ne­ment démo­cra­ti­que.

Le pou­voir appelle déjà à ren­for­cer les condi­tions de l’appli­ca­tion de « flI­cage » géné­ra­lisé, stop Covid, qui jusque là, malgré les ren­forts média­ti­ques et les mil­lions dépen­sés, a fait un véri­ta­ble flop...

Tout est fait en réa­lité pour qu’on n’y com­prenne rien !
Les déci­sions annon­cées sur le port du masque dans les espa­ces publics vien­nent rajou­ter de la confu­sion à la confu­sion. Obligatoire dans une rue, pas dans une autre, avec 135 euros d’amen­des à la clé, voilà qui vient aug­men­ter l’exas­pé­ra­tion et le sen­ti­ment du grand n’importe quoi.

Les médias dans tout cela ser­vent de caisse de réso­nance, répon­dant à la demande du chef d’orches­tre en pro­pa­geant une nou­velle un jour et le len­de­main, sur le même ton, son exact contraire. Oui, Tout est vrai­ment fait pour qu’on n’y com­prenne stric­te­ment rien.

Mais pour­quoi ?

Anna Arendt, la phi­lo­so­phe et jour­na­liste alle­mande, a donné la réponse : les régi­mes tota­li­tai­res pren­nent un pou­voir “total” sur les indi­vi­dus en les arro­sant d’infor­ma­tions contra­dic­toi­res, jusqu’à ce qu’ils n’aient plus aucun moyen de savoir où se trouve la vérité.

“Quand tout le monde vous ment en per­ma­nence, le résul­tat n’est pas que vous croyez ces men­son­ges mais que plus per­sonne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opi­nion. Il est privé non seu­le­ment de sa capa­cité d’agir mais aussi de sa capa­cité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez.”

Arendt qui décri­vait ainsi un des modes de fonc­tion­ne­ment commun au nazisme et au sta­li­nisme… Une his­toire qui date… Mais en réa­lité, date-elle vrai­ment tant que ça ?

Jacques Cotta
Le 14 aout 2020

Messages

  • C’est un résumé très clair de la situation. Et en effet il serait temps de se faire une opinion et de mettre rapidement des garde fous. Car les fous sont bien là où on les voit, dans la lumière crue de leur cynisme, les décideurs aux commandes ( auxquelles ils répondent de bon cœur probablement) actuellement. Il semblerait que nous soyons les otages d’une guerre d’influence entre quelques grandes puissances économiques. L’Europe fournissant les bon petits soldats envoyés au front en première ligne par leurs zélés généraux....

  • C’est tout l’art des faiseurs d’opinion au service des puissants que de distiller des « infos » contradictoires sur des questions mineures aux fins d’allumer de fausses polémiques et ainsi faire passer le message qui, lui, est univoque, ne tolère aucune contradiction ni contestation, et dit en substance : « vous avez raison d’avoir peur puisqu’on vous le répète à satiété, la bête rôde, elle vous attend à n’importe quel coin de rue ». Faire peur aux gens quoi de plus simple sur la question de la santé surtout dans nos pays « riches », pour essayer de mieux asseoir un pouvoir aux abois, mais la rentrée approchant c’est à qui, du camp de Macron et du camp du peuple, fera le plus peur à l’autre. Espérons que la peur change de camp puisque désormais, depuis la contre offensive violente de Macron contre les GJ, c’est cette situation que nous vivons.
    H.Arendt décrit fort justement l’état d’esprit provoqué et entretenu par le mensonge généralisé : brouillage et embrumage des cerveaux qui a comme effet que les gens ne croient plus en rien, mais elle ne fait pas le lien entre ce phénomène et la stratégie de la peur, que pratiquait Hitler et Staline, que pratique Macron dans un contexte certes très différent.
    Merci pour votre article

    Jean Louis Brunati

  • Nous sommes au 21e siècle, il y a les medias, le web, les GAFAM, pas de prison ou de camp, c’est pour notre bien...On voit l’efficacité et l’intelligence du système ultracapitaliste dans lequel nous vivons. Un exemple, on a publié un livre sur le temps de sommeil qui se réduit ; dormir :quelle perte de temps ! la société du 24/24 7 jours sur 7 : c’est pour mieux vous servir...Le livre : La diversité contre l’égalité ; les Black Lives matter et autres sont dans ce processus, même en levant le poing...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.