Accueil > Actualité > Battre Macron ! Voter Mélenchon !

Battre Macron ! Voter Mélenchon !

par LA SOCIALE, le 4 avril 2022

Enregistrer au format PDF

Les 10 et 24 avril, Emmanuel Macron doit être battu.

Son bilan, dont il a voulu inter­dire la dis­cus­sion dans le débat public – social, poli­ti­que, démo­cra­ti­que, moral, économique, éducatif, indus­triel... – est sans appel. Un second quin­quen­nat lui per­met­trait de mener à terme une poli­ti­que dont les tra­vailleurs et la nation entière seraient vic­ti­mes, obé­rant l’avenir..

Battre Macron, voilà donc l’objec­tif. Pas une voix pour Macron.

Tout en étant adep­tes des paro­les de la chan­son « Il n’est pas de sau­veur suprême, Ni Dieu, ni César, ni tribun », nous vote­rons pour le can­di­dat de l’Union Populaire, Jean Luc Mélenchon, pour trois rai­sons.

  • 1) La crise politique, économique et sociale qui se profile nécessite de toute urgence que soit balayée la caste au pouvoir, celle de la finance et des spéculateurs et de tout le petit monde qui occupe les médias au service du capital. Un vote massif pour Mélenchon précipitera la crise du régime.
  • 2) Sur son nom peuvent se rassembler les forces des travailleurs, salariés ou indépendants, des chômeurs, des retraités, des jeunes, de tous ceux qui sont les premières victimes de Macron. En lui-même ce rassemblement, s’il se fait, est porteur d’un mouvement qui ira bien au-delà des élections quel qu’en soit le résultat, et qui redonnera vigueur aux luttes sociales et politiques qui ne manqueront pas de surgir.
  • 3) En nous regroupant pour les élections, nous nous regroupons pour exiger la fin du blocage des salaires et l’austérité, pour la défense des retraites et des services publics, pour l’instruction publique, pour la république laïque, démocratique et sociale !

Le cata­lo­gue des pro­po­si­tions ou des pro­mes­ses des uns et des autres nous indif­fère. Un pas réel en avant vaut mieux qu’une dou­zaine de pro­gram­mes. Nous pou­vons faire ce pas en avant.

Conséquents avec les posi­tions que nous expri­mons depuis des mois, des années, nous demeu­re­rons au deuxième tour, quelle que soit la situa­tion, sur la posi­tion « Pas une voix pour Macron ». Rien ne pour­rait jus­ti­fier que celui qui a fait tirer sur le peuple en met­tant l’armée dans la rue, là contre les GJ, ici contre les mani­fes­tants défen­dant les retrai­tes, ou encore ceux du 1er mai, puisse béné­fi­cier des voix des tra­vailleurs, jeunes ou retrai­tés.

L’appel à voter Macron au pre­mier, comme au deuxième tour, quelle que soit la conjonc­ture pré­cise, d’où qu’il vienne, serait une infa­mie.
Macron doit être battu, car Macron, c’est le pire !

Messages

  • He allez donc !
    Vous voterez pour "la 3ème Droite" et le séparatisme islamiste.
    On voit que ce n’est pas vous qui vivez depuis 35 ans et probablement jusqu’à la fin de votre vie à supporter les Bouhafs les Braknis et autres indigénistes.
    Bref, vous irez vous avilir avec les P.I.R. histoire de soi-disant "élire" (et non pas voter !) pour le "moins pire" !
    Ne venez plus JAMAIS vous répandre sur la "longueur de la chaîne", car les gens comme vous n’en veulent changer que la couleur !!!
    Vous allez "voter" pour la négation de l’èmancipation des prolétaires PAR et POUR eux-mêmes, y compris contre l’émancipation, et plus encore, même, pour l’émancipation des FEMMES prolétaires.
    Vous nous refaites le coup du mitterrandisme et de la tsiprasition conjugués.
    Je ne vous dis ni merci ni bravo et je ne vous salue pas 👿😖
    https://youtu.be/RrsrY33bTIg

  • Comment peut-on appeler à voter pour Mélenchon lorsque dans de nombreux articles vous dénoncez massivement et à juste titre Mélenchon et FI ? Ce n’est pas très crédible.
    Votre obsession concernant Macron (pour lequel je n’ai pas la moindre sympathie) me semble vous faire perdre toute nuance. Car comment peut-on appeler à voter pour Mélenchon et son mouvement qui fond la promotion d’une idéologie identitaire. Ce sont eux qui manifestent aux côtés de fascistes islamistes et qui défendent toutes ses idéologies où l’on opposent les uns aux autres (il suffit de relire vos articles sur le sujet).
    Pour FI ce n’est plus « prolétaires de tous les pays, unissez-vous » mais « prolétaires de tous les pays, divisez-vous »
    Il y a peu sur votre site vous écriviez qu’ils dégagent tous, Mélenchon compris.
    Mélenchon et FI sont les représentants d’une idéologie réactionnaire qu’est le wokisme et l’islamogauchisme. Donc Mélenchon, jamais (ni Macron, d’ailleurs).
    Un article que je peux vous conseiller de lire : https://cincivox.fr/2021/06/14/melenchon-et-lfi-la-longue-agonie/

  • Je me permet de rajouter à mon commentaire précédent un extrait d’un de vos articles « Naufrage de la gauche » (https://www.la-sociale.online/spip.php?article614) dans lequel vous écrivez : 

    « Il y a eu ensuite Jean Luc Mélenchon.
    Le leader de la FI apporte son soutien aux groupes de paroles séparés, défendant les réunions dans lesquelles les blancs sont tenus à l’écart, notamment pour évoquer des sujets subis par les noirs, les arabes ou les jaunes ou… C’est ainsi que dans cette conception de l’antiracisme les blancs sont réduits au rang d’esclavagistes, les noirs et autres à celui d’esclaves. Que dirait-on si les blancs organisaient des réunions interdites aux noirs ? La substitution de la couleur de peau aux réalités sociales, la lutte des races contre la lutte des classes avait déjà été entreprise par Daniele Obono soutenue alors par Jean Luc Mélenchon lorsque je me permettais de souligner cette dérive communautariste et indigéniste de la député insoumise. Tout était déjà dit sans que curieusement grand monde à l’époque ne s’en émeuve.
    En réa­lité, cette gauche qui sub­sti­tue la lutte des races à la lutte des clas­ses, le socié­tal au social, ne peut plus être d’aucun secours pour les mil­lions d’ouvriers, de sala­riés, de jeunes, de retrai­tés qui cher­chent à se défaire du joug du capi­ta­lisme. »

    Comment peut-on voter pour Mélenchon après avoir écrit cela ? FI est un mouvement réactionnaire.
    Donc ni Mélenchon, ni Macron.

  • Je suis surpris que vous ne parliez pas du programme de Fabien Roussel qui me semble très proche du votre . Sa position sur la laïcité, par exemple, est sans ambiguïté à la différence de Mélenchon. Si Roussel avait été mieux placé dans les sondages, un appel en sa faveur eût été envisageable.

  • Enfin ! Ce mot seul me suffit.

  • C’est déjà le début de la trahison : mentir, faire du chantage, pour nous faire participer de force, à une "élection" à ce point viandée, qui fait partie de la guerre ("nous sommes en guerre" !), qui nous est menée" ➡️ quand je dis "nous" je parle des prolétaires dans leurs tentatives d’irruption politique et sociale durant les 5 dernières années, et même avant (2016 : grosses mobilisations contre mac-la-Menace et sa "Loi Travail").

    🐉 On a donné dans la trahison de 2017,
    (Et pour les plus vieux, dans celle, immense du Mitterrandisme !),
    Non !?

  • Voter Mélenchon ? Quelle mauvaise idée !
    Déjà oubliées sa complaisance coupable envers l’Islam(isme) ? Les Traoré ? Le PIR ? Sa discrétion coupable sur la Laïcité et les valeurs de la République ? Son déni à propos des conséquences néfastes d’une immigration massive et non contrôlée qui empêche de facto l’assimilation des arrivants ? Sa volonté de désarmer la Police ? Son refus de proposer la sortie de l’UE et de l’Euro qui rendent impossible la mise en oeuvre de son programme social ?
    Non, je ne vous suivrai pas car vous commettez une grave erreur de jugement sur Mélenchon et LFI. Dommage.

  • Dans la lutte des classes ou la guerre entre les classes sociales, ici entre les exploiteurs et les exploités, la guerre à certain moment nécessite d’employer des tactiques pour momentanément infliger des défaites à la classe adverse. Ici, le vote pour chasser le président actuel de la classe au pouvoir et y mettre si possible en place le candidat de la gauche bourgeoise le moins dangereux pour la classe des exploités et ses conquêtes sociales.
    Voter pour ce dernier ne veut pas dire donner un accord quelconque à son pseudo programme, mais pourrait permettre d’utiliser les dernières parcelles de libertés politiques pour le combattre et lui infliger d’autres défaites politiques jusqu’à une crise majeure de la 5eme république, non pas pour une 6ème, mais pour instaurer la république des exploités, des opprimés.

  • Raison supplémentaire de dire NON à Mélenchon au 1er tour (ce qui ne veut pas dire oui à Macron !) : son hostilité idéologique (donc irrationnelle !) à l’énergie nucléaire qui pourtant nous fournit une électricité peu chère (à condition que nous sortions du carcan de l’UE !), en abondance et en plus, non émettrice de CO2.

  • « Ici, le vote pour chasser le président actuel de la classe au pouvoir et y mettre si possible en place le candidat de la gauche bourgeoise le moins dangereux pour la classe des exploités et ses conquêtes sociales. »

    C’est aussi ce qu’ont suggéré certains en 1981 dont on peut mesurer le résultat avec le recul.
    La comparaison semble ici exagérée. Oui, sans doute car le « programme » de « l’Insoumis » (vous ne trouvez pas que ça fait gamin, fier à bras plus que lutte des classes ?) est bien en retrait des propositions de l’époque précité.
    Rien au fond d’exagéré lorsqu’on lit dans sa profession de foi : indépendants (en majuscules, s’il vous plaît !) en se référant à de Gaulle, François Mitterrand (son Maître souvent cité, atlantiste invétéré) et puis Chirac..
    Passons sur le pèle mêle (profession de foi) entre racisme, antisémitisme et « haine des musulmans » dont on a vu expression forte à la manifestation réactionnaire contre « l’islamophobie ».

    On peut parfois, suivre votre raisonnement quand la situation s’y prête mais, désolé, ce n’est pas le cas ici : celle qui menace directement la position de Macron, c’est Le Pen et si l’on veut renverser Macron à tout prix.. Mais bien sûr hors de question de voter pour ça. Non pas parce qu’elle incarne je ne sais quel « fascisme » fantasmé mais parce qu’elle est le pendant droite de la gauche Mélenchon : les 2 n’ont pas grand-chose à voir avec les travailleurs.

    Je peux, bien évidemment me tromper mais je ne vois pas pourquoi je conforterais le leadership de Mélenchon l’accréditant, lui et le « mouvement gazeux » qui lui permet de faire ce qu’il veut (exclusion de tout ce qui était vraiment socialiste ou républicain) dans un rôle de pseudo opposition ouvrière. Ce serait une triste illusion.

  • Ce soir dès 20h05, la Gôche a appelé à voter Macron.
    Rappelons à ces antifascistes d’opérette qu’ils vont aider (une fois de plus !) Macron à :
     instaurer la retraite à 65 ans pour tous (retour à avant 1982 !),
     continuer à détruire les services publics, le statut et le salaire de ceux qui y travaillent (coucou particulier à tous les enseignants !) pour complaire à la Commission européenne
    - continuer à appliquer les sanctions boomerang contre la Russie qui vont toucher gravement tous les secteurs de notre économie avec les conséquences concrètes sur la vie du plus grand nombre : hausse des prix, diminution du pouvoir d’achat, chômage, perte de cotisations dans les différents caisses-"filet de sécurité" : Sécu, Retraites, CAF, chômage, Trésor Public, etc.
     la liste des saccages prévus pour les 5 prochaines années est déjà disponible dans le programme de Macron.
    Mais bon, la plus grande menace étant le "fascisme" fantasmé à dessein par les politiciens à la ramasse qui dirigent les partis de Gôche et les médias appartenant aux oligarques sponsors de Macron.
    Tous ces braves gens nous disent qu’il faut combattre la bête immonde et que ce combat passe d’abord par l’utilisation du bulletin Macron le 24 avril prochain.
    Ajoutons pour être complet que le lubrifiant, indispensable pour faciliter l’introduction, sera fourni gracieusement à tous ces électeurs "barragistes" !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.