Accueil > Editoriaux > Ukraine, mesure et perspicacité

Ukraine, mesure et perspicacité

par Jacques COTTA, le 15 septembre 2022

Enregistrer au format PDF

Les com­men­tai­res se déchai­nent pério­di­que­ment sur la ques­tion ukrai­nienne. Les der­niers en date font état d’une reconquête de mil­liers de mètres carrés par les Ukrainiens et cer­tains ne man­quent pas, sans plus d’éléments que les décla­ra­tions de Zelinski, d’évoquer une déroute de l’armée russe. Dans l’état de mani­pu­la­tion géné­rale de l’infor­ma­tion, il est impos­si­ble de donner des cer­ti­tu­des sur la situa­tion mili­taire et d’en tirer des conclu­sions. Mais il en est tout autre­ment de la réa­lité poli­ti­que.

Le conflit a été immé­dia­te­ment placé sur le ter­rain du « mal » contre le « bien ». Le « bien », c’était l’Ukraine, le « mal » la Russie. Le « bien » Zelinski l’agressé, le « mal » Poutine l’agres­seur. Et en toute logi­que il ne res­tait plus qu’à se placer du côté du « bien » ! Pour la finesse mini­male du rai­son­ne­ment et le sens des nuan­ces, on repas­sera.

— Pour le « bien » : l’Ukraine est un état qui n’a rien à envier à la Russie. Les oli­gar­ques et les inté­rêts qui domi­nent sont iden­ti­ques. Et pour la démo­cra­tie ukrai­nienne oppo­sée à la dic­ta­ture russe, le régi­ment Azov par exem­ple, qui exhibe des insi­gnes nazis, ou encore les sta­tuts érigées de cri­mi­nels alliés d’Hitler dans l’exé­cu­tion de la Shoah, tels les géno­ci­dai­res Stepan Bandera et Roman Szuchewycz à qui ’Ukraine consa­cre des monu­ments, appor­tent un témoi­gnage pour le moins gênant.

— Pour le « mal » : Poutine est l’agres­seur et met à jour des dif­fi­cultés inter­nes, jusque là camou­flées, notam­ment au moyen d’une répres­sion dont l’ancien chef du KGB est un expert. Il pen­sait clore l’affaire en quel­ques semai­nes. Au bout de six mois, il n’en voit pas la fin. Il pen­sait que son armée régle­rait mili­tai­re­ment la situa­tion sans grande dif­fi­culté. Il se trouve dans un bour­bier qui révèle peut-être une fai­blesse de l’appa­reil mili­taire russe qui aurait été lar­ge­ment sures­timé. La situa­tion révèle aussi une fai­blesse poli­ti­que interne. Pour la pre­mière fois des dizai­nes de dépu­tés russes deman­dent ouver­te­ment la démis­sion de Poutine, et l’assas­si­nat de la fille de son idéo­lo­gue pré­féré, Daria Douguina pour­rait bien être l’oeuvre non pas d’un com­mando ukrai­nien, mais d’une frac­tion de l’oli­gar­chie contre une autre.

— Enfin, pour les ama­teurs de « bien » et de « mal » : Les va t’en guerre amé­ri­cains et euro­péens jouent avec le feu. Il n’est pas inu­tile de rap­pe­ler que la poli­ti­que amé­ri­caine appuyée sur l’OTAN depuis la chute du mur de Berlin en direc­tion des pays de l’Est porte une part de res­pon­sa­bi­lité fon­da­men­tale dans la situa­tion actuelle qui risque à tout moment d’entrai­ner le monde dans une catas­tro­phe irré­ver­si­ble.

Dans cette guerre qui pré­fi­gure des affron­te­ments plus meur­triers encore pour la domi­na­tion impé­ria­liste sur le monde, qui met en scène les Etats-unis, la Russie, la Chine, Poutine ne pourra l’empor­ter. Il obtien­dra peut-être la neu­tra­li­sa­tion pro­vi­soire de l’Ukraine et se retrou­vera de plus en plus dépen­dant de la Chine.

Dans le contexte, seule l’exi­­gence du cessez-le-feu et du retrait des trou­­pes russes d’Ukraine va de soi. Une exi­gence qui devrait être l’objet d’une cam­pa­gne poli­ti­que publi­que et mas­sive en France et à l’échelle inter­na­tio­nale, de la part de forces poli­ti­ques pour l’ins­tant bien silen­cieu­ses…

Messages

  • vous écrivez :

    « seule l’exi­­gence du cessez-le-feu et du retrait des trou­­pes russes d’Ukraine va de soi. »

    Quand vous dites « le retrait des trou­­pes russes d’Ukraine », pensez-vous à un retrait au niveau du début de l’invasion du 24 février, ou pensez-vous au niveau de 2014, c’est à dire y compris le retrait du Donbass et de la Crimée ?

    Pensez-vous légitime d’armer au maximum l’Ukraine et en particulier d’augmenter l’aide de la France pour obtenir de la Russie ce retrait ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.