Analyses et débats pour le renouveau d’une pensée de l’émancipation.

À la Une

École : le crime de Lionel Jospin
22 juin, par Denis COLLIN

École : le crime de Lionel Jospin 12, 5 millions d’élèves dans le primaire et le secondaire, auxquels il faut ajouter plus de 2,5 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur, un million de professeurs, sans compter les parents d’élèves — si on estime la moyenne des familles à 2 enfants, cela donne entre 12 et 13 millions de parents d’élèves. L’école, ça pèse lourd dans la nation ! Et au-delà du poids du nombre, l’enseignement détient les clés d’une bonne partie de notre avenir. Or, chose curieuse, la question de l’enseignement a été presque absente des grands débats des dernières élections présidentielles... lire la suite


Article récents

  • NUPES ou DUPES ?
    23 juin, par Robert POLLARD

    NUPES ou DUPES ?
    On aurait pu croire, fut un temps, que le centre, le noyau dur de la mobilisation des « Insoumis » se trouvait dans la contestation radicale — quoique parlementaire — de la Vème république (qui n’en était pas une). On vit alors comme objectif prioritaire ce changement de cap, comme un légendaire recours à une Assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle constitution parfaitement républicaine, issue de constituants venus de tous les horizons populaires, éloignés en tout cas du (...)

  • Que nous disent les résultats des élections législatives du 19 juin 2022
    22 juin, par Jean-François COLLIN

    Que nous disent les résultats des élections législatives du 19 juin 2022
    Les commentaires sur les résultats de l’élection législative, dont le deuxième tour s’est déroulé le 19 juin, portent sur le fonctionnement à venir de l’Assemblée Nationale, la plus ou moins grande solidité de l’alliance de la gauche autour de la France Insoumise, la question de savoir si elle formera un groupe unique ou quatre groupes à l’Assemblée nationale, les alliances possibles entre la République en Marche et ses satellites et (...)

  • Hommage au docteur Jacques Giron
    14 juin, par Elisabeth DES

    Certains professionnels se sont investis avec une telle passion et une telle générosité dans leur activité et leurs engagements militants qu’ils sont absolument irremplaçables et offrent un héritage inestimable lors de leur départ. C’est incontestablement le cas en ce qui concerne le Docteur Jacques GIRON Médecin Radiologue Spécialisé en Imagerie Thoracique pionnier de la tomodensitométrie thoracique à l’Hôpital Arnaud de Villeneuve de Montpellier dans les années 1980. Depuis le début des (...)

  • Ça me rapporte combien de travailler ?
    13 juin, par Robert POLLARD

    De Bruno Lemaire, ministre de l’économie et des finances, ces propos relevés dans Capital (24/05/2022) « il faut que nos compatriotes se disent, “ça me rapporte de travailler“, et pas “ça me coûte cher“ à cause du prix de l’essence. » voila qui tombe sous le sens, leprix de l’essence, au moins pour le commun des mortels qui ne participe pas à l’élaboration d’une politique de l’emploi et qui n’a jamais voté, ni donné son avis, aux aides (vertueuses), plus de 600 milliards, accordées aux entreprises à des fins (...)

  • Aux Législatives, une nouvelle occasion de défaire Macron…
    10 juin, par LA SOCIALE | 2 commentaires

    Depuis les élections présidentielles, Emmanuel Macron fait preuve d’une discrétion qu’on ne lui connaissait pas. Après avoir été élu à l’issue d’une non-campagne, le voilà qui réitère pour aborder les deux tours des élections législatives des 12 et 19 juin.
    Le silence présidentiel permet : > de ne pas insister sur le programme qu’il compte mettre en œuvre au plus vite, dont la réforme des retraites portant l’âge de départ à 65 ans diminuant le montant des pensions et l’assurance chômage ne sont qu’un aperçu. > (...)

  • Un conseil de plus, un peu de démocratie en moins
    9 juin, par Jean-François COLLIN

    Emmanuel Macron a annoncé le 3 juin, neuf jours avant le premier tour des élections législatives, la création à venir d’un « Conseil National de la Refondation ». Chacun aura compris que l’essentiel dans cette annonce est d’utiliser une fois encore le souvenir de la Libération et du Conseil National de la Résistance, en réutilisant l’acronyme. L’utilisation de l’histoire est un sport international en plein développement. Il faudrait envisager l’organisation d’olympiades auxquelles participeraient les chefs (...)

  • Regarder la réalité en face
    4 juin, par Denis COLLIN

    Marx a mis à nu la logique de la marchandise comme "cellule" de la société bourgeoise. Il en a montré le développement et on peut aisément constater combien il a eu raison. Le capital fait sauter toutes les barrières morales et dissout toutes les communautés humaines. La "valorisation de la valeur" est un processus impitoyable qui menace d’engloutir le monde. Mais ce sont les conséquences politiques que Marx a tirées qui sont invalidées. La classe ouvrière comme la vieille classe bourgeoise a été (...)

  • Socialisme pour les temps nouveaux
    1er juin, par Denis COLLIN

    Voici le deuxième numéro de la revue "Socialisme pour les temps nouveaux".
    Au sommaire : Éditorial : La rage qui couve, par Jacques Cotta. Quand les milliardaires s’envoient en l’air, ce n’est jamais gratuit, par Danielle Riva La justice sociale : une notion scientifiquement douteuse mais idéologiquement opérante, par Jean-Pierre Garnier. Quelques figures du fake state : idéologie néomanagériale, banalisation des services publics et financiarisation de l’État, par Frédéric Farah En finir avec la (...)

  • Le gouvernement créé au lendemain de l’élection...
    30 mai, par Jacques COTTA

    Le gouvernement créé au lendemain de l’élection présidentielle confirme la volonté de Macron de « taper plus fort et plus vite » dés que possible. Pour cela pas de surprise. Mais il y a plus. A des fins électorales et politiciennes, il s’empare d’un pan de la politique de la gauche appuyé sur le wokisme, le racialisme, le communautarisme. Il désoriente Chevènement qui s’était rallié au marcronisme et marche sur les plates bandes de Mélenchon qui se veut premier ministre…


    Source : Chaine YouTube de Jacques Cotta

  • L’idéologie dominante est l’idéologie de la classe dominante.
    22 mai, par Denis COLLIN

    L’idéologie dominante est l’idéologie de la classe dominante.
    « Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes, autrement dit la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est aussi la puissance dominante spirituelle. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose, du même coup, des moyens de la production intellectuelle, si bien que, l’un dans l’autre, les pensées de ceux à qui sont refusés les moyens de production (...)

  • A coups de points
    22 mai, par Robert POLLARD

    « Certes, c’est dans l’habitude des boursiers d’anticiper, en achetant au son du canon et vendant au son du clairon » Éditorial Le Monde Argent 14/05/2022
    Apprenez à encaisser, apprenez à prendre et rendre les coups de points d’indice : sans rien vous révéler de plus que les titres successifs des articles du Monde argent ( ici recopiés), vous commencerez à distinguer, dans un léger brouillard peut-être, à quoi ressemble Le monde d’aujourd’hui, nous devinerons celui de demain en faisant preuve d’un peu (...)

  • A propos du gouvernement Macron-Borne
    21 mai, par Jacques COTTA

    13 hommes et 14 femmes, la parité est respectée. Voilà la première indication donnée sur le perron de l’Élysée, comme « capitale ». De quoi s’inscrire dans l’air du temps et satisfaire certaines « féministes »… Mais la composition de ce gouvernement illustre, malgré la volonté clientéliste d’Emmanuel Macron, que le sexe importe peu. Seules la politique et l’orientation comptent.
    Le choix d’Élisabeth Borne comme Premier ministre avait déjà annoncé la couleur. Du démantèlement de la SNCF aux lois travail en (...)

  • Éditorial

    15 juin, par Jacques COTTA

    Défaire les candidats de la Macronie, quel que soit leur adversaire !

    Au pre­mier tour des élections légis­la­ti­ves, marqué par une abs­ten­tion qui fran­chit un nou­veau seuil, témoi­gnant de l’ampleur de la crise poli­ti­que très pro­fonde dans laquelle se trouve le pays la Macronie a connu une défaite sans pré­cé­dent dans la 5e répu­bli­que. Pour la pre­mière fois, le pré­si­dent élu n’a pas béné­fi­cié d’un « raz de marée » pour lui per­met­tre d’appli­quer son pro­gramme —qu’il aura pris garde de ne pas expo­ser— mais c’est tout l’inverse qui s’est pro­duit. Certains font figure de sym­bole. Blanquer, Wargon, Valls… La REM, comme la NUPES, ne ras­sem­ble sur ses can­di­dats que 12% des... lire la suite


    Vient de paraitre

    Vient de paraitre


    Brèves

    L’intellectuel progressiste

    L’intel­lec­tuel pro­gres­siste a néces­sai­re­ment raison - il est du côté du pro­grès et de la science et la vérité est là. Donc tous les moyens lui sont... lire la suite

    1984 au Sénat

    Il faut lire le rap­port de la délé­ga­tion séna­to­riale à la pros­pec­tive. Ceux qui pen­sent que nous exa­gé­rons en dénon­çant la mise en place... lire la suite

    SANOFI ne manque pas de culot

    Le DG de SANOFI se plaint que l’Etat n’ait pas investi dans la santé. C’est abso­lu­ment exact. L’Etat hol­lando-macro­nien, obsédé par les cri­tè­res... lire la suite

    Biden va-t-il leur faire regretter Trump

    La gauche Biden exulte : avec leur héros (qui est aussi celui de Wall Street), ça sera net­te­ment mieux qu’avec Trump. D’ailleurs un super-budget... lire la suite

    LFI et le transhumanisme

    Dans le pro­gramme "L’avenir en commun", la "bible" des adep­tes du grand gourou, on peut lire : "Soutenir la recher­che publi­que sur la réa­lité et... lire la suite

    Le grand chambardement dans l’automobile

    La voie est libre pour la gigan­tes­que fusion qui don­nera nais­sance à Stellantis, nom que prend l’alliance de PSA et de FCA. Stellantis sera le 4e... lire la suite


    Revue de presse 15 février 2021, par Antoine BOURGE

    Inde, les paysans contre la libéralisation économique de l’agriculture

    Par la grève du 26 novembre 2020, plus de 250 millions d’Indiens se sont rassemblés pour demander l’abandon des trois lois sur l’agriculture. Ce chiffre est historique mais il n’a pas fait reculer Modi et son gouvernement autoritaire. Depuis, le mouvement n’a cessé de se structurer malgré la répression exercée par le gouvernement.

    Les facteurs de la révolte 1 – Le projet de loi pour la libé­ra­li­sa­tion de l’agri­culture On... lire la suite


    Sites amis

    Librairie La Sociale

    Bouquins Cotta et Collin


    Vous inscrire sur ce site

    Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

    Identifiants personnels

    Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.