Accueil > Médias > Chaîne de J. Cotta > A propos de l’IEP de Grenoble, entre autre,...

A propos de l’IEP de Grenoble, entre autre,...

par Jacques COTTA, le 11 mars 2021

Enregistrer au format PDF

A propos de l’IEP de Grenoble, entre autre, qui vient de défrayer la chro­ni­que :

  • Il serait question d’Islamophobie ? Disons un mot de l’islamophilie !
  • d’Islamo-gauchisme ? et si on parlait un peu d’islamo-droitisme !

Lorsque les intel­los et une partie de la "Gauche" per­dent leurs repè­res et s’ali­gnent sur la pensée made US ou UE, lors­que la "Droite" n’a rien à leur envier, lors­que la laï­cité est remi­sée au rayon des acces­soi­res dépas­sés, le pire n’est pas loin…

Messages

  • Vous vous trompez. L’expression islamo-gauchiste a été fondée par Pierre-André Taguieff qui a fait partie du courant atlantiste du Cercle de l’Oratoire (avec André Glucksmann, Pascal Bruckner, et Romain Goupil), créé après les attentats du 11 septembre 2001 avec pour but de défendre la politique des États-Unis et de lutter contre l’islamisme radical considéré comme le nouveau totalitarisme. Il a également été contributeur à la revue néoconservatrice Le Meilleur des mondes et à plusieurs sites radicaux anti-maghrébins comme Ring (David Kersan). C’est-à-dire la défense de certains intérêts.

    L’islamo-gauchisme est volontairement confondu avec le salafisme afin d’assimiler les deux et de viser l’Islam, nouvel ennemi des Etats-Unis

    https://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=100&ida=19871

    Le danger de l’islamisme est hypocrite et faux, inventé de toutes pièces faisant croire qu’il veut abattre seul les glorieuses et vertueuses démocraties avec leur liberté d’expression intégrale, pure et vierge de toute collusion. À l’heure où l’anglomanie est omniprésente (CNews par exemple), il est risible de parler d’une islamisation de la société, ou plutôt celle-ci a été voulue et organisée pour aboutir au chaos par l’immigration. En gros, on accuse les islamistes d’être partout comme on dénonçait les Juifs dans les années 1930 à la différence qu’il fallait créer des raisons légitimes, pétard à longue mèche qui exploserait quelques années plus tard. Comme ça ni vu ni connu, on constate bien qu’ils « sont partout » physiquement et on peut dénoncer l’islamisme de vouloir conquérir le monde sans qu’il en ait les moyens matériels et symboliques.

    Le fanatisme n’a pas qu’un aspect religieux, il est capable de prendre tous les visages, et celui des droits de l’homme. Plusieurs livres viennent corroborer l’étrange collusion entre salafistes et gouvernements occidentaux, par exemple ceux de Richard Labevière (Les Dollars de la terreur, ou Les Coulisses de la terreur) ou ceux de Jean-Loup Izambert (Crimes sans châtiment, 56 tome 1 et tome 2 qu’aucun média n’a relayés). Ce dernier écrit avec force arguments et preuves à l’appui : « L’objet du présent ouvrage est de montrer comment des dirigeants d’États occidentaux, et plus particulièrement de l’État français, instrumentalisent des organisations criminelles de la mouvance des Frères musulmans aux fins de déstabiliser des pays – en l’occurrence les pays du Maghreb, du grand Moyen-Orient et de l’Eurasie – pour y installer un désordre politique, économique et social propice à l’appropriation de leurs richesses. » On reprend la bonne même méthode ; : on fomente des complots imaginaires (le maccarthysme) ou on renverse des régimes comme en Iran en 1953 pour y installer des gouvernements favorables comme le Chah. Processus jouant sur le long terme.

    L’auteur indique par exemple comment le 12 juillet 2011 le Parlement français donne son accord pour la poursuite des opérations militaires contre le peuple libyen ; 482 députés contre 27 et 311 sénateurs contre 24 votent pour la prolongation d’une guerre qu’ils n’ont jamais votée. Seul ce qui reste du Parti communiste français s’opposera àla guerre avec quelques parlementaires d’autres groupes politiques. Jean-Loup Izambert écrit que même Jean-Luc Mélenchon et Marie-Christine Vergiat ont voté le 10 mars 2011 la proposition de résolution RC-B7-0169/2011 présentée par la droite, les verts et les socialistes. Comme quoi anti-islamistes et pro-islamistes votent toujours de concert, main dans la main pour aboutir au résultat attendu tout en désignant un horrible dictateur qui n’est pas dans leur pays. Dans ce jeu en coulisses, les terroristes ne sont plus au sein d’un État nation repérable et circonscrit mais sont éclatés en de multiples organisations dont les retournements sont rapides et spectaculaires au point de s’opposer à ceux qui les ont financés. Incontrôlables. Voire même manipulés par les services de renseignement comme Mohamed Merah selon Le Point.

  • Bonjour,
    j’ai trouvé votre video pertinente, dense et claire à la fois , au point que je me la suis presque intégralement retranscrite. je ferai seulement quelques remarques :
     En écrivant ce que vous dites oralement, je ne mets pas de guillemets à "la gauche" ; on aurait pourtant envie...
     Vous parlez à juste titre de principes républicains et non de "valeurs de la république" dont un manuel Vals et d’autres ont pu se gargariser.
      J.M. Blanquer a condamné « la stigmatisation et l’affichage des noms des enseignants de la part de l’UNEF ». Vous avez sans doute noté il ya quelques semaines la réaction stupide de syndicalistes qui ont attaqué la prof. Boudjahlat ,( affaire de la minute de silence qu’un élève n’avait pas observé suite à l’assassinat de S. Paty)) suivie de l’intervention de Blanquer pour l’assurer de son soutien ( protection fonctionnelle )tout en ayant beau jeu de critiquer comme « surréaliste » l’attitude d’un syndicat. c’est le même processus ici.
     ...les porte-parole de Mélenchon font le parallèle entre islamo-gauchisme et judeo-bolchévisme utilisé dans l’entre-deux guerres. Ils ne voient même pas le caractère inadmissible de la comparaison qui aboutit en fait à banaliser le sort fait aux juifs,....votre remarque est judicieuse, mais vous semblez oublier tout à coup les centaines de milliers de morts parmi les populations (musulmanes principalement) dus à la guerre en Afghanistan, en Irak, en Syrie....par les USA et leurs supplétifs (français par exemple sauf pour l’Irak), ou encore les exactions de l’état d’israël dans les territoires occupés...cela n’ est pas encore un génocide ? la belle affaire.....

     je serai un peu plus indulgent à propos de Mélenchon sur ce sujet. je ne suis pas dans son cerveau mais j ’imagine qu’il a dû voir le rapprochement
    islamo-gauchisme , judeo-bolchévisme (tentant au premier abord )juste sur le plan du langage. On peut ajouter que ces deux étiquettes réunies par un trait d’union sont aussi ineptes l’une que l’autre. Pour l’ islamo-gauchisme, vous l’avez bien montré, pour le judéo-bolchévisme il convient de rappeler ( ce que vous ne faites pas) qu’il s’agit d’un vocable utilisé par le Reich assimilant les soviétiques aux juifs, ce qu’ils n’étaient que très partiellement.c’est peut-être ce qu’avait Mélenchon à l’esprit.
    Pour revenir sur le plan rhétorique, la comparaison terme à terme, en y regardant de plus près , ne tient pas. Au premier abord le rapprochement islamo-gauchisme judéo-bolchévisme pointe dans les deux cas le lien entre une religion et un projet politique, mais c’est ne pas voir que d’une part la judéité n’est pas le judaïsme tandis que l’Islam désigne clairement une religion (qui n’implique pas d’ailleurs l’arabité,) et que d’autre part le gauchisme n’est pas le bolchévisme non plus, il suffit de rappeler les mots de Lénine sur "le gauchisme, maladie infantile du communisme".

    bien à vous
    D.Dupont

  • J’étais à la manif contre l’islamophobie. Pas toi, apparemment. All

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.