Accueil > Actualité > La gauche dans les poubelles de l’histoire...

La gauche dans les poubelles de l’histoire...

... après le rejet des GJ et le soutien apporté à Macron.

par Jacques COTTA, le 24 février 2019

Enregistrer au format PDF

Chers amis de "gauche", vous qui avez voté Macron il y a un peu moins de deux ans « pour éviter le pire » et qui aujourd’hui cra­chez sans rete­nue sur les GJ que vous condam­nez au nom de la « vio­lence », de « l’anti­sé­mi­tisme » ou de toute autre calom­nie à la mode, la « répu­bli­que exem­plaire », ça vous parle ?

Souvenir, sou­ve­nir…

C’était votre idole aux élections, élu avec moins de 20% du corps électoral sur son nom… Que pensez vous de la mise en musi­que de cette par­ti­tion électorale ? Benalla, vous connais­sez ? Les déci­sions en direc­tion exclu­sive des riches, ça vous dit ? Le CICE, soit 45 mil­liards par an pour les action­nai­res au nom de cette fumeuse théo­rie du ruis­sel­le­ment, vous en dites quoi ? Et la concep­tion de la démo­cra­tie de votre pré­si­dent élu, le mépris des "corps inter­mé­diai­res", ou encore ce grand débat natio­nal dont nous savons qu’il ne sert qu’à bla­bla­ter lors­que les déci­sions sont prises en amont, est-ce que ça vous inter­pelle ?

Allez, un effort de luci­dité. Tout le monde peut se trom­per, vous vous êtes trom­pés, mais il n’est jamais trop tard pour reconnai­tre ses bévues et pour bien faire…

Au lieu de cela quel­ques-uns parmi vous s’obs­ti­nent. La vio­lence poli­cière se trouve jus­ti­fiée par l’action des GJ. Votre haine du peuple n’a de commun que la hargne de vos sem­bla­bles il y a 150 ans contre les com­mu­nards qua­li­fiés de « racaille ». Vous détes­tez Ceux d’en bas. Vous qui com­men­tez le monde que vous igno­rez avec une morgue à toute épreuve, vous n’aimez dans la démo­cra­tie que ce qui vous permet de débat­tre entre vous, de déci­der pour tous, de défen­dre des pri­vi­lè­ges qui acca­blent le « petit ».

Vous êtes l’anti­thèse de l’aspi­ra­tion portée par les GJ. Vous aspi­rez à un pou­voir auto­ri­taire, capa­ble d’écraser toute contes­ta­tion, capa­ble de faire taire toute réelle oppo­si­tion.

La « gauche » est en fait à sa place avec Macron. Mais prenez garde, c’est une lame de fond sans pré­cé­dent qui est en train de se former et qui empor­tera sur son chemin tout ce qui se met en tra­vers pour rem­plir, à les faire débor­der, les pou­bel­les de l’his­toire…