Accueil > Europe > Le voyage en Hollande

Le voyage en Hollande

Un petit tour au paradis

par Denis COLLIN, le 6 juillet 2020

Enregistrer au format PDF

Le Royaume des Pays-Bas est le para­dis euro­péen du libé­ra­lisme. Il est devenu au cours des der­niè­res années un para­dis fiscal qui accueille un nombre impor­tant de gran­des firmes trans­na­tio­na­les, une sorte de « super-Luxembourg ». Ainsi FCA (Fiat-Chrysler Automobiles) est-elle une société italo-amé­ri­caine de droit néer­lan­dais, bien que son siège soit à Londres et que l’action­naire prin­ci­pal reste le société fami­liale Agnelli. L’entente Renault-Nissan siège à Amsterdam et il est convenu que la société qui résul­tera de la fusion entre FCA et de PSA aura son siège également aux Pays-Bas. Le Royaume des Pays-Bas pour­rait donc être qua­li­fié de pre­mier pro­duc­teur mon­dial d’auto­mo­bi­les ! Pourtant, il n’y a, dans ce pays, qu’une seule entre­prise pro­dui­sant des auto­mo­bi­les, des « Mini » pour BMW. Le Royaume des Pays-Bas appa­raît ainsi comme le concen­tré de ce capi­ta­lisme trans­na­tio­nal, ce capi­ta­lisme qui montre que les capi­ta­lis­tes n’ont pas de patrie, mais des places finan­ciè­res…
Mais ce para­dis du capi­ta­lisme mon­dia­lisé est aussi le para­dis des folies post-moder­nes. Le gou­ver­ne­ment des Pays-Bas dis­pose d’un « minis­tère de l’émancipation », une typi­que inven­tion orwel­lienne. Il s’agit en effet de libé­rer les indi­vi­dus de tout ce qui pour­rait en faire des indi­vi­dus déter­mi­nés. L’homme doit pou­voir se choi­sir, se faire lui-même. Il doit dans sa vie la plus intime deve­nir véri­ta­ble­ment un « self-made man ». C’est pour­quoi le Royaume des Pays-Bas, qui fut l’un des pre­miers à offi­cia­li­ser le trafic de la drogue et à expo­ser les pros­ti­tuées dans des vitri­nes, vient de sup­pri­mer la men­tion du sexe sur les cartes d’iden­tité afin de per­met­tre aux indi­vi­dus de choi­sir leur sexe en toute sécu­rité (sic).
Ces deux aspects saillants de la vie au Royaume des Pays-Bas sont évidemment liés. Ils sont même indis­so­cia­bles et mon­trent que les reven­di­ca­tions « socié­ta­les » déli­ran­tes concer­nant la fameuse « iden­tité sexuelle » libé­rée sont un des éléments du capi­ta­lisme total qui se déploie aujourd’hui.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.