Accueil > Actualité > Quatenens et les coupeurs de têtes

Quatenens et les coupeurs de têtes

mardi 27 décembre 2022, par Denis COLLIN

De "l’affaire Quatenens" on peut tirer quelques leçons. Les pétitionnaires du Monde qui demandent la démission du député Quatenens sont plutôt puants. Heureusement que ces gens n’auront jamais le pouvoir, car ils sont évidemment pires que la droite en matière d’inquisition des bonnes mœurs et de politique pénale.
En second lieu, Mélenchon et Quatenens, reçoivent sur la figure toute la m... qu’ils ont lancée en l’air. Pour conquérir les bonnes grâces de la mouvance "woke" et des guépéoutistes du genre Sandrine R., ils n’ont jamais hésité à faire de la surenchère en politisant autant que possible la vie privée, prêts qu’ils étaient à transformer de banales affaires de disputes de couples en voie de séparation en tragédies d’État.

Dans toute cette affaire, on mesure combien nos mœurs politiques se sont dégradées et combien on a perdu tout sens de la nuance. Une gifle n’est pas un "féminicide" comme on dit aujourd’hui ! De plates excuses et le remords de n’avoir pas su se maitriser devraient être une punition suffisante... Mais non ! Une seule solution : qu’on lui coupe la tête ! Comment faire confiance à des gens comme ça ?

Messages

  • Bjr,

    Ça commence par une baffe, et ça se termine comment.

    Ne pas savoir se maitriser face à une femme !!!!!! Alors face à MACON !!!!!!oui !!!!

    Bonnes fêtes.

  • Tout à fait d’accord avec ce commentaire de Denis Collin.
    Une gifle regrettable, incontestablement. Mais qui peut affirmer n’avoir jamais , d’une façon, ou d’une autre, causé un chagrin, une souffrance ? Par négligence, par rancune, par faiblesse ... Parce qu’on n’est pas si solide que ça.

  • Si toutes les mains courantes déposées pour une gifle faisant autant de "remue-ménage", il n’y aurait pas en France plus de 120 féminicides par an.

  • j’ai entendu sur une radio M. Bilger, vous savez cet ancien magistrat qui parle avec un leger szveux sur la langue ; réactionnaire sans aucun doute ; eh bien il a déclaré que Quatennens pouvait sans problème revenir à l’assemblée ; il a même ajouté ( je cite approximativement) qu’il espérait que tous les parlementaires n’aient pas à se reprocher des faits plus graves que sa gifle ....
    Comme quoi, une certaine droite est parfois plus censée que nos "woke" bien pensants du journal le Monde ou de Libération.
    D.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.