Accueil > Editoriaux > Défaire les candidats de la Macronie, quel que soit leur adversaire (...)

Défaire les candidats de la Macronie, quel que soit leur adversaire !

par Jacques COTTA, le 15 juin 2022

Enregistrer au format PDF

Au pre­mier tour des élections légis­la­ti­ves, marqué par une abs­ten­tion qui fran­chit un nou­veau seuil, témoi­gnant de l’ampleur de la crise poli­ti­que très pro­fonde dans laquelle se trouve le pays la Macronie a connu une défaite sans pré­cé­dent dans la 5e répu­bli­que. Pour la pre­mière fois, le pré­si­dent élu n’a pas béné­fi­cié d’un « raz de marée » pour lui per­met­tre d’appli­quer son pro­gramme —qu’il aura pris garde de ne pas expo­ser— mais c’est tout l’inverse qui s’est pro­duit. Certains font figure de sym­bole. Blanquer, Wargon, Valls…

La REM, comme la NUPES, ne ras­sem­ble sur ses can­di­dats que 12% des ins­crits, mais Emmanuel Macron ne désarme pas pour autant. Fidèle à sa stra­té­gie, il prend la dis­tance néces­saire, part trois jours à l’étranger, pour ne pas avoir à s’expri­mer tout en main­te­nant le cap que le capi­tal et l’Union euro­péenne lui ont fixé, de la réforme des retrai­tes à l’assu­rance chô­mage en pas­sant par les mil­liards d’euros à récu­pé­rer sur le fonc­tion­ne­ment de l’état, les ser­vi­ces publics, et les reve­nus des Français au nom des 3% de défi­cit auto­risé.

Dans ce contexte, que valent tous les appels à battre Macron lancés par Jean Luc Mélenchon ou par Marine Le Pen s’ils ne sont accom­pa­gnés par la réso­lu­tion d’user de tous les moyens électoraux pos­si­bles pour y par­ve­nir ?

De deux choses l’une : ce qui prime est-il l’entre­tien des peti­tes bou­ti­ques LFI, NUPES, RN … ou l’oppo­si­tion réelle à la poli­ti­que qu’Emmanuel Macron veut mettre en œuvre, qui fera trin­quer les citoyens, les tra­vailleurs, les sala­riés, les jeunes, les retrai­tés…

Le seul vote qui devrait donc s’impo­ser au compte de l’inté­rêt géné­ral est celui qui per­met­tra dans chaque cir­cons­crip­tion de défaire les can­di­dats de la macro­nie.

Pour une fois le front répu­bli­cain dont il est ques­tion à chaque élection prend tout son sens. C’est celui qui devrait conduire à unir électoralement toutes les forces per­met­tant de battre la Macronie pour l’inté­rêt des citoyens et de la Patrie.

Jacques Cotta le 15 juin 2022

Jacques Cotta
le 15 juin 2022

Messages

  • Je prends connaissance de cet article, ce matin même 20 juin 2022.
    Je crois que tout est dans le titre. Celui-ci mérite des éclaircissements.
    Faut-il y ajouter : même si c’est en votant Rassemblement National ?
    Je précise que pour moi, ce n’est ni RN ni LREM (Ensemble) et pas davantage pour la gauche communautariste.
    Si « La Sociale » se veut crédible, elle doit donner dans la clarté.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.